Révolutions et mouvements sociaux en France – Une histoire solaire…

Hits: 1206

Le mouvement des Gilets Jaunes, malgré son relais médiatique exceptionnel, interpelle par sa prise « poussive » comparativement aux mouvements sociaux et aux révolutions du passé dont les mobilisations faisaient alors l’objet d’un plus fort rayonnement aussi dynamique que consensuel. Ainsi, comme développé dans d’autres articles (et plus en détail encore dans le Tome III de « L’Histoire secrète de l’astrologie »), les révolutions « réussies », tout du moins les plus mémorables, se sont toutes produites durant des cycles solaires particulièrement actifs. Georges Pompidou, alors 1er Ministre, avait lui-même d’ailleurs subodoré une corrélation entre l’exceptionnelle « agitation sociale » d’amplitude mondiale de 1968 et la vive activité solaire observée par les astronomes au même moment.

Si l’on regarde de plus près le graphique des cycles solaires, force est de reconnaître les plus grandes révolutions et les mouvements sociaux historiques vécus en France se sont produits lorsque l’activité de notre étoile était la plus intense.

Révolutions et Mouvements sociaux majeurs de France corrélés à l’activité solaire ainsi qu’aux positions astrales de Mars, Jupiter, Saturne, Uranus et Neptune entre 1789 et 2018 :

Comme nous pouvons très clairement le constater, les trois grandes Révolutions (1789, 1830 et 1848), la Commune de Paris (1871), la Grande Grève de Carmaux (1892), La Révolte des Vignerons (1907), le Front Populaire (1936), les Grandes Grèves de 1947 et Mai 68 ont eu lieu lorsque le flux radioélectrique solaire (Solar Radio Flux) était à son maximum. En revanche, nous constatons a contrario que les grandes révolutions n’ont jamais eu lieu lorsque le flux radioélectrique solaire, tributaire de l’activité des taches solaires, était au plus bas comme actuellement. Il s’agissait, non pas de révolutions, mais de mouvements sociaux à l’instar des manifestations contre le plan Juppé en 1995 et contre la Réforme des Retraites (2009 et 2010) qui avait mobilisé malgré tout plus de 3 millions de personnes ! Résultat, la France s’est libéralisée d’une part et les Retraites ont été “rituellement” réformées d’autre part… Comme l’indique le graphique ci-dessus, l’actuel mouvement des Gilets Jaunes de 2018 s’est quant à lui déclaré aussi au moment d’une activité solaire aussi faible qu’en 2009 et en 1995.

Il est particulièrement intéressant de constater que les derniers grands mouvements sociaux vécus en France depuis les années 1980 ont savamment évité de se produire durant les périodes à forte activité solaire ! En outre, l’Elite, à la manœuvre en sous-main des mobilisations sociales de masse, tendrait désormais à les provoquer au moment où l’activité solaire est faible afin de mieux les canaliser et ainsi les épuiser plus facilement. Au bon souvenir du constat de Georges Pompidou sur le « photopériodisme de luttes », elles semblent intentionnellement jugulées durant les périodes de forte activité, sauf si le renversement radical du « missionné » au pouvoir est l’objectif de la secte aux commandes de la France… En cas de mécontentement de son missionné, la secte s’attèle à organiser des avertissements durant les périodes de faible activité solaire à l’instar de Nuit Debout et de l’actuel mouvement des Gilets Jaunes.

Au niveau des positions planétaires observées en signes astrologiques durant les Révolutions et autres Mouvements sociaux, on observe certaines dominantes. Mars se trouve par exemple plus souvent observée en première partie de Taureau (5 fois), mais aussi en début de Sagittaire (3 fois). Pour Jupiter, sa présence en Gémeaux (4 fois) et en Scorpion (3 fois) prédominent. Au niveau de Saturne, c’est clairement sa position au niveau des étoiles du Verseau (4 fois) qu’il maîtrise traditionnellement ou du Cancer (3 fois) dans lequel il est censé trouver sa chute (façon Ninurta) qui est à même d’impulser « le changement ». Il est intéressant de constater que le signe succédant à celui du Verseau, à savoir les Poissons, et à celui du Cancer, à savoir le Lion, sont aussi pourvus par deux fois par cet astre (6 signes différents pour Mars et Saturne contre 8 pour Jupiter depuis 1789). En ce qui concerne les géantes gazeuses Uranus et Neptune, elles ne mettent en lumière aucune constante statistique.

Contrairement à ce qu’affirment les saisonnologues qui ont construit depuis plus de deux siècles le mythe déraisonné selon lequel Uranus serait la « Planète de la Révolution », nous observons en 229 ans de temps que la position d’Uranus en un signe spécifique ne prédispose pas à l’avènement de mouvements sociaux particuliers et encore moins de révolutions dans la mesure où Uranus se trouvait dans douze signes différents au cours des quinze années historiques illustrées sur le graphique ! Idem pour Neptune… Ces deux géantes gazeuses Uranus et Neptune sont, au même titre que l’axe des Nœuds Lunaires, en quelque sorte des « astres d’appoint » qui, en conjonction, en opposition, ou angulairement à Jupiter et/ou à Saturne, peuvent amplifier l’impulsion générée par une activité solaire intense. En cas de faible activité, ces deux astres ne sont pas à même d’agir en tant que détonateurs de quelconques révolutions ou de mouvements sociaux d’ampleur historique, tout du moins pour la France…

Si l’idée de cet article est avant tout de saisir, en ces temps de pseudo-révolution « sans lumière », que la réussite d’une mobilisation dépend des cycles de notre étoile combinés dans une moindre mesure aux positions planétaires, et ce indépendamment du fait que les révolutions et les mouvements sociaux de masse sont toujours récupérés ou même le plus souvent fomentés par des « gens d’argent », la marge de manœuvre des peuples pour s’émanciper de la mainmise de la secte au pouvoir est aujourd’hui très limitée. Par ailleurs, si l’Elite laisse le peuple prendre conscience du degré de manipulation dont il est victime à travers les réseaux « sociaux » et le web en général, c’est qu’elle sait que son réveil est de l’ordre du trop tard et que son degré d’anticipation « astral «  lui sera toujours supérieur…

Patrice Bouriche ©

6 Comments

    • Les taches solaires n’étaient pas aussi faibles que maintenant et les configurations astrales étaient totalement différentes. Mais, effectivement, cette décennie durant laquelle la FM rendit son Amérique indépendante était une période intéressante au niveau de l’émergence de mouvements même religieux (à l’image de celui des Lubavitch) en raison d’un contexte astral Saturne/Neptune l’encourageant.

      • Tu ne vois pas une corrélation entre les Gilets Jaunes et la Boston Tea Party ?

        Les Gilets Jaunes c’est une Boston Tea Party contre l’union européenne, n’est-ce pas ?

        • Dans le sens “géo-politique”, c’est différent ! D’un point de vue astral, rien n’est identique comme tu peux le constater par toi-même. En revanche, au niveau finalité et scénario envisagé, les prédictions relatives au cycle de Saturne en Sagittaire indiquent qu’il s’agit toujours d’une période propice à la fragmentation des territoires, aux divorces symboliques ou physiques.

          Ce mouvement de “lumières” met déjà en avant une forme de divorce entre l’hypercentre français et sa périphérie. Plus en avant, certaines loges souhaitent effectivement fragmenter l’Europe afin que le “nationalisme” de la Terre Promise devienne la norme et non l’exception pointée du doigt par la Terre “Entière”, d’où le placement au pouvoir des Trump, Bolsonaro et autres Salvini à la solde de leurs “Maîtres du Levant”. La tolérance et l’esprit de fraternité universaliste que ces loges prônaient jadis pour les intérêts de ses membres ne semble plus hélas d’actualité en ces Temps messianistes…

          • L’acte 1 des gilets jaunes fut en fait “Jour de Colère” le 26 janvier 2014 à Paris.. mêmes motifs, même sociologie de manifestants.. “Jours de Colère” était avec 160000 manifestants ce que les Gilets Jaunes sont devenus aujourd’hui..

            Cela change tout astralement, non ?

  1. Bonjour, je suis, comme vous semblez l’être, totalement convaincue que ce mouvement, si légitime soit-il, ne doit rien au hasard. Il suffit juste de mettre bout à bout divers éléments (prédictions sur Cpolitique le 17 avril 2016), les dénigrements constants des français par la tête de l’état, etc. L’histoire en cours s’écrira sans nous car nous sommes devenus les jouets prisonniers d’une caste qui a perdu son humanité si tant soit peut qu’elle en eut une un jour.

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*