Les Quintuplés – Performances Uraniennes

Hits: 575

Les Quintuplés sont des exploits footballistiques très rares. Le dernier exploit de Kylian Mbappé (qui était certes un quadruplé) a conforté une statistique réalisée en 2015 après l’exploit de Robert Lewandowski et qu’il convenait, pour cette occasion, d’exhumer. Voici à ce titre un tableau listant les auteurs de quintuplés (+ un sextuplé de Tony Kurbos) ayant vécu un transit astral associé à Mars lors de leur performance.

JOUEURNATALTRANSITASPECT (ANGLE)
Tony Kurbos Mars ~21° Vierge Uranus ~20° Poissons Opposition (179°)
Carlos Eduardo Mars ~0° Scorpion Uranus ~0° LionCarré (90°)
Philippe Anziani Uranus ~3° LionMars ~3° Scorpion Carré (90°)
Jean-François Beltramini Mars ~13° Lion Uranus ~10° ScorpionCarré (87°)
Oleg Salenko Mars ~28° Sagittaire Uranus ~0° CapricorneConjonction (2°)
Luiz AdrianoUranus ~2° SagittaireMars ~1° SagittaireConjonction (1°)
Robert Lewandowski Uranus ~2° SagittaireMars ~4° Lion Trigone (118°)
Dimitar Berbatov Neptune ~29° ScorpionMars ~27° ScorpionConjonction (2°)
Claudio Pizarro Uranus ~20° BalanceMars ~20° BalanceConjonction (0°)
Mirsoslav Klose Uranus ~18° BalanceMars ~16° BélierOpposition (182°)
Radamel FalcaoMars ~10° ScorpionUranus ~9° PoissonsTrigone (119°)
André AbegglenMars ~14° SagittaireUranus ~11° BélierTrigone (117°)

L’improbable impulsion d’une “force” liée à la position d’un astre situé à 2,7 milliards de kilomètres de la Terre… :

On observe que Mars se trouvait en aspect avec Uranus dans la plupart des situations (conjonctions, carrés, trigones ou oppositions) dans 11 cas sur 12 avec des orbes très réduits (moins de 3°). Les écarts angulaires sont généralement très faibles. Il faut savoir que le récent quadruplé de Mbappé a été réalisé lorsque Mars de transit revenait sur sa Uranus natale en Capricorne (une conjonction de 2° d’écart), ce qui conforte le rôle de ces deux astres dans ce type d’exploit. Les Quintuplés réalisés par les quintuples Ballons d’Or Cristiano Ronaldo et Lionel Messi n’ont quant à eux pas été impulsés par un quelconque aspect entre Mars et Uranus. Nous pouvons en déduire que ces deux buteurs d’exception n’avaient pas à attendre une telle configuration pour vivre ce genre de situation et que leur potentiel astro-énergétique de naissance leur permettait de l’accomplir quelle que soit la configuration astrale du moment. Le quintuplé n’était donc pas de l’ordre de l’exploit comme semble l’impulser la position de la planète Uranus associée à l’inattendu, au coup d’éclat soudain. Lionel Messi est par exemple né avec un quinconce Mars/Uranus (27° Gémeaux/29° Scorpion) qui lui permet de réaliser ce type d’exploit indépendamment du thème global. Cristiano Ronaldo avait quant à lui marqué ses deux quintuplés lors du retour de Vénus sur son Nœud Lunaire Nord et celui du Nœud Lunaire Sud sur sa Vénus natale… soit deux cas statistiques uniques.

Nouvelles et Pleines Lunes chez les buteurs, ou au moment de leur performance… :

Au niveau des buteurs, on constate que la plupart sont nés avec la Lune à moins de 45° du Soleil (Lune “balsamique” ou nouvelle) ou au moment de la Pleine Lune. André Abegglen (premier auteur d’un quintuplé en 1935) et Cristiano Ronaldo sont par exemple nés à la Pleine Lune tandis que Lionel Messi et Radamel Falcao sont nés à la “Nouvelle Lune” (dite balsamique pour le premier). Notons à ce titre que Kilian Mbappé est né lui aussi à la Nouvelle Lune (qui plus est en Sagittaire, l’axe Gémeaux/Sagittaire, tout comme l’axe Vierge/Poissons, étant statistiquement le plus grand “fournisseur” de meilleurs joueurs du monde). Au moment de certaines de ces performances, la Lune était soit Pleine ou Nouvelle à l’instar du quintuplé de Philippe Anziani (Pleine Lune) suivie 14 jours plus tard par le sextuplé de Tony Kurbos (à la Nouvelle Lune) en avril 1984. On notera également que les astres impliqués chez les natifs ou en transit (Mars, Uranus et Neptune) se trouvaient dans 46% des cas en Scorpion ou en Sagittaire… Ces véritables ritualisations de gardiens de but ont également eut lieu le plus souvent lorsque le Soleil se trouvait de part et d’autre des points équinoxiaux.

Ces coups d’éclat ne se limitent pas évidemment au football et l’action de ces configurations martio-uraniennes peut se trouver transposée à différentes échelles à travers des thématiques aussi diverses que variées. L’objectif de l’exemple des quintuplés (qui s’avère être exceptionnel dans ce sport au plus haut niveau) est destiné à mieux saisir une nouvelle fois les limites du concept illusoire de libre-arbitre et de prendre conscience qu’un astre, bien que situé à près de 3 milliards de kilomètres, en interaction avec d’autres astres plus proches en transit ou au natal et en fonction des axes stellaires, est susceptible de conduire les humains à agir ou non de telle ou telle sorte, de se trouver à tel ou tel endroit ou non, d’être en harmonie lyrique (façon Souchon/Voulzy et leur opposition de “couple” Vénus/Vénus au degré près dans l’axe de l’âme) ou en disharmonie explosive (façon Booba/Kaaris et leur conjonction lunaire gémellaire respective [Castor & Pollux] ainsi que leurs Mars carrées respectives), etc.

Patrice Bouriche ©

1 Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*