2019 – Le Cycle Pétrolier de Saturne-Nœud Lunaire Sud et son impact sur les cours du baril (Vidéo)

Hits: 606

A chacune des conjonctions entre Saturne et le Nœud Lunaire Nord ou Sud, une hausse subite du cours du baril du pétrole est systématiquement observée. On constate aussi que les conjonctions entre Saturne et l’un des Nœuds Lunaires sont souvent source de tensions géopolitiques et de conflits, en témoignent la Guerre du Yom Kippour de 1973, la Révolution Iranienne de 1979, la Guerre du Golfe de 1991 ou la menace d’interventions militaires en Iran en 2007 et en Syrie en 2013. L’influx astral généré par cette configuration impacte donc aussi bien le contexte géopolitique global que le cours du baril de pétrole brut, matière associée à Saturne (le Soleil noir ou l’Or noir), telle une interdépendance cyclique. Souhaitons que la faiblesse du cycle solaire puisse atténuer les effets néfastes de cette configuration à l’impact si souvent inévitable…

Le cycle de 2019, annoncé depuis 2006 dans cet article (La hausse du prix du baril de pétrole était bel et bien prévisible), peut s’avérer critique si les “leaders” de ce monde s’engagent dans la solution du pire. Durant ce cycle, deux conjonctions exactes auront lieu entre mai et septembre 2019 (soit une configuration assez similaire au cycle de 1962 dont on se souvient des tensions géopolitiques majeures générées). L’impact de ces conjonctions exactes peut, au plus court terme, impacter la croissance du prix du baril 9 mois après celles-ci comme constaté à plusieurs reprises. Toutefois, les conséquences de ce prochain cycle sur le long terme peuvent être plus fortes que pour les fois passées.

Bon visionnage !

Patrice Bouriche ©

5 Comments

  1. Meme sans interventions militaires, la simple annulation par trump de l’accord sur le nucleaire est une garantie de la future hausse du prix du baril.

    Comment expliquer astrlogiquement les differents niveaux de hausse, certaines variations etant beaucoup plus importantes ou modestes par rapport a d’autres ?

  2. Effectivement. Les deux plus grandes hausses (1979 et 2007) se sont produites lorsque la conjonction entre Saturne et les Nœuds Lunaires était “observée” au niveau des les étoiles du Lion, soit un signe de feu (signe de l’or aussi).

  3. Bonjour Patrice,
    Sur la chaîne Sicavonline, j’ai entendu un spécialiste des matières premières, Benjamin LOUVET, prévoir un prix du baril aux alentours de 100$ en 2019. Cela va donc dans le sens de ce que tu prévois. Cela est du à une demande stable, voir en progression, et une offre à la baisse, tant au Vénézuela qu’en Iran.
    Toutefois la demande pourrait baisser, car, comme tu le montres, les périodes Saturne/NS sont aussi des périodes de tensions géopolitiques, et donc de guerres potentielles. Une guerre contre l’Iran ferait chuter encore davantage les exportations iraniennes et bloquerait le détroit d’Ormuz, freinant considérablement les exportations de pétrole saoudien.
    Cette éventualité n’est pas impossible, car, la conjonction, Saturne/NS du mois d’avril 2019, sera doublée d’une conjonction à Pluton. Nous serons donc à la fin d’un cycle Saturne/Pluton et au début d’un nouveau cycle.
    Notons que Saturne sera stationnaire fin avril, puis rétrogradera pour repasser sur le NS début juillet, puis redeviendra direct pour repasser sur le NS le 17 septembre. Nous nous inscrivons donc sur une période plutôt longue, d’autant que, si l’influence se fait sentir jusqu’à 15° après le NS, cela nous conduit jusqu’au 15 janvier 2020, où Saturne rejoindra Pluton et Cérès, ce qui, à mon avis, sent la pénurie à plein nez.
    Question : as-tu noté les effets d’un Saturne rétrograde sur la conjonction au NS ?
    Merci pour cette vidéo très instructive. J’ai aussi mis ce commentaire sur ta chaîne Youtube.
    astrojournal

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*