Coupe du Monde 2018 – La victoire de la France et les Lois Astrales découvertes respectées (comme prédit)…

Hits: 1448

Les lois astrales des victoires et des défaites ont été totalement respectées durant cette Coupe du Monde 2018. Les lois de Mars (victoires), de Vénus (défaites), et des adversaires Lune/Jupiter que j’avais découvert ont montré toute leur efficacité. Alors que Didier Deschamps se trouvait transité par Mars en opposition à sa Lune natale, l’entraîneur croate était transité par ce même astre en opposition à sa Jupiter natale. C’est ce qui m’a en outre permis de prédire la victoire de la France en finale face à la Croatie en plus du transit de Neptune par rapport à la Mars natale de l’entraîneur français (renforçant ainsi la puissance martiale du cycle) tandis que l’entraîneur croate voyait sa Mars natale se faire transiter par Vénus (renforçant le cycle de défaite).

Illustration des transits du match France-Croatie en micro-zodiaque évoqués dans les commentaires prédictifs :

Voici ce que j’avais indiqué au sujet des prédictions relatives à la victoire de la France :

Le 30 mai 2018 (sur la présence de la France en finale et un but de Griezmann) :

A la question fin mai 2018 : “Tout de même Bravo pour l’article vous n’avez de cesse à vous démarquer de façon remarquable et avec panache. Patrice faut-il espérer voir Zidane comme sélectionneur des bleus pour voir la France 🇫🇷 championne du Monde ?”, ma réponse était : “Je ne sais ce que valent certaines visions, mais j’avais vu Griezmann en mars marquer durant une grande finale cette année. Il l’a fait avec l’Atletico. J’ignore si cet exploit sera récidivé puisque le thème de Didier Deschamps montre une opposition de Mars rétrograde en Capricorne de transit à sa Lune natale en Cancer à 2°15′ près dans l’axe des Nœuds Lunaires (configuration inédite), tandis que Neptune de transit sera opposée à sa Mars natale à 181° au moment d’une hypothétique présence en finale (rares exemples, voire inexistants, mais le transit de Neptune n’a jamais été jusqu’ici marqueur de victoire face aux autres astres, si ce n’est le contraire). Il y a quatre ans, j’avais calculé la finale au 8 juillet. Elle aura finalement lieu le 15 juillet et DD peut effectivement se trouver transité en cas de présence à ce stade de la compétition. Il faudra alors voir si l’entraîneur adverse est mieux pourvu que lui si ce dernier y parvient.”

Source du commentaire

Le 16 juin 2018 sur les équipes surprises de la Coupe du Monde :

“Plusieurs autres équipes dites surprises tant évoquées pour ce Mondial ont en effet des astres dans cet angle, notamment la Croatie (Jupiter opposée), la France (Lune opposée), la Suède (transit direct de Mars/NS sur Saturne/NS), le Mexique (Jupiter natale sera transitée par Mars/NS) et le Pérou (Mars/NS sur Mercure natale).

La Croatie et la France figuraient toutes les deux en tête des équipes surprises susceptibles d’être présentes aux périodes des finales et de remporter le titre. A noter que le Pérou, dernière équipe surprise citée, a été éliminée dès les phases de poules, le Mexique en huitième de finale et la Suède en quart tel un ordre chronologique… alors que les deux premières de la liste mieux transitées accédèrent en finale.

Source du commentaire

Le 10 juillet, au sujet de la finale :

L’entraîneur français, en tant que seul transité, arrive donc logiquement en finale et peut gagner la Coupe du Monde si l’on s’appuie sur un seul et unique précédent déjà observé. En effet, en 2005, l’Allemagne avait gagné la Coupe des Confédérations à la faveur du transit de Mars sur la Lune natale du sélectionneur. Or l’adversaire mexicain était transité parallèlement par Mars sur cette même Jupiter. Ce fut pourtant le natif de la Lune transitée qui remporta la finale. Le transité par rapport à Jupiter cette année serait la Croatie tandis que celui transité par rapport à la Lune serait la France (en opposition).

Source du commentaire

Le rôle négatif de Jupiter, à travers cette finale, illustre une fois de plus toute l’imposture des interprétations traditionnelles relatives à cet astre. La géante gazeuse n’est en rien la bénéfique légendaire que l’on vante tant. Elle a été, à deux reprises cette année, la marque de la défaite de deux équipes, à savoir Liverpool en finale de la Ligue des Champions (Mars opposée à Jupiter) et la Croatie en finale de la Coupe du Monde (Mars opposé à Jupiter). Si ce n’est pas la première fois que cet astre se trouve impliqué dans les défaites sportives ou politiques, c’est la confirmation que la légende relative au transit de Jupiter comme astre bienfaiteur est définitivement à proscrire. Dans un autre registre, “Jupiter” gouvernant la France ne saurait donc en aucun cas signifier sa victoire… si ce n’est le contraire ! Tout est résumé.

Patrice Bouriche ©

6 Comments

  1. La lune est souvent considérée comme populaire et favorable à la popularité. …le football ne fonctionne t-il pas comme un sport de masse? D’oû l’idée de marée humaine.

  2. Nous pourrions effectivement l’interpréter comme tel dans la mesure où ce sport fut créé au moment d’une quasi Pleine Lune en Poissons (signe des pieds et surtout de la principale religion de l’Ere actuelle) durant un pic d’activité solaire (près de 200 taches solaires).

    Jupiter et Neptune, astres associés à la naissance de paradigmes religieux, se trouvaient en conjonction micro-zodiacale au moment de la publication des premières règles. Plus qu’un effet de masse populaire, il s’agit d’un matraquage idéologique de dimension religieuse visant à convertir hommes, femmes et enfants à l’adulation du football.

  3. Merci M.Patrice de nous faire le partage de votre science, une fois de plus BRAVO. Depuis plusieurs mois vous nous avez annoncé des équipes potentiellement pressenties au sésame de la coupe du monde de football 2018. Pour ma part, tout cela me laisse perplexe, je vous demande alors: sommes nous gouvernés par UN DIEU ou pas. Je sais que c’est une grande question qui n’a de cesse de revenir depuis plusieurs générations déjà. Merci M.Bouriche pour votre site.

  4. Si vous souhaitez connaître le plus simplement possible le prochain gagnant d’une élection ou d’une compétition, regardez si celui-ci est transité sur, par, ou en opposition à Jupiter en thème natal ou direct ! C’est une nouvelle fois ainsi que Jair Bolsonaro, le grand favori des sondages, vient de gagner l’élection qui lui était acquise au Brésil face à un adversaire transité par Neptune sur sa Jupiter natale malgré une opposition martiale. Dans l’attente du tour de Mourinho, né avec cette même configuration jovio-neptunienne… Sans compensateur d’exception, cet aphorisme relatif à Jupiter est un fait statistiquement définitif !

  5. Les courses à la voile ne me passionnent guère, mais cette victoire sur le fil de Joyon m’a conduit à vérifier le cycle vécu par le gagnant. Celui-ci a permis de mettre en lumière une nouvelle fois… la loi de Mars ! Francis Joyon a remporté en effet la Route du Rhum sur le fil en raison du retour quasi exact de Mars sur sa Mars natale (2°30′ Verseau de transit et 2°50′ Verseau au natal), soit à moins de 0°20′. Son adversaire direct du jour n’était pas transité… ni positivement, ni négativement. Si vous aviez des doutes sur la non existence du libre-arbitre, c’est une nouvelle fois confirmé !

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*