Tendances Astrales Mondiales 2018

L’année 2018 se trouvera à nouveau marquée par le cycle de Saturne en Sagittaire au niveau des longitudes zodiacales de la flèche et de l’arc du Sagittaire. Comme pour les années précédentes, voici un calendrier synthétique présentant les périodes concernées par les principaux transits astraux ainsi que les secteurs qu’ils impactent le plus négativement au regard des configurations similaires observées par le passé. Dans la mesure où ce calendrier est construit en décades, une configuration référencée durant l’une d’entre elles (soit la conjonction ou l’opposition exacte) peut bien évidemment influencer quelque peu la précédente ainsi que la suivante sans forcément se trouver elle-même affublée d’une couleur. Deux thématiques se trouveront affublées d’une couleur continue, à savoir le domaine Géopolitique et le domaine Spirituel qui se trouvent associés au Sagittaire, soit le cocktail idéologique idéal pour justifier d’entamer un conflit dit de la « Fin des Temps ». Étude astrologique mondiale non exhaustive.

Hotspots :

Les configurations astrales dominantes de cette année seront en majorité d’ordre « militaire » et « aéroportée » sous couvert d’idéologie. Elles peuvent conduire des pays à décréter des « mobilisations générales ». Les envies de guerre « céleste » exprimées par certains religieux occulteront la lumière divine qu’ils prêchent tant. Les risques de conflits sont grands et seront bien évidemment alimentés par les Kabbalistes bien à l’abri du résultat de leurs manipulations malsaines résultant de cette volonté maladive d’accomplir les prophéties apocalyptiques dites « messianiques ». La seule chance pour l’humanité serait de voir les émissaires des Kabbalistes (à l’instar de la marionnette Trump) se détourner de ces derniers… Mais là, c’est de l’ordre de l’utopie ! Voici les principales configurations observées durant l’année 2018 :

  • Du 4 janvier au 14 janvier [Vénus/Soleil, puis Vénus/Soleil/Pluton en Sagittaire – Mercure avec le dard du Scorpion – Jupiter/Mars/Zuben Elschemali (Balance) puis Mercure/Saturne en flèche du Sagittaire] : Idéologie et lieux de culte symboliques, risques au niveau des transports, aléas telluriques, tendance aux choix géopolitiques pouvant déboucher sur des situations militaires.
  • Fin janvier [Vénus/Soleil/NS en Capricorne] : statistiquement tellurique
  • Début février [Mercure/NS en Capricorne] : décisions viciées, immorales ou insensées
  • Fin février [concentration Mercure/Vénus/Neptune en Verseau] : concerne régulièrement les thématiques associées aux lieux de culture, aux applications spirituelles, aux déplacements dans ces lieux, etc.
  • Début Mars [conjonction Vénus/Mercure en Poissons et Mars en dard du Scorpion] : effet de rencontres.
  • Entre le 18 et le 22 mars [conjonction Vénus/Mercure et Mars au niveau de l’étoile Al Nasl, soit la flèche du Sagittaire] : conduit aussi souvent que « rituellement » à des interventions militaires aériennes.
  • Fin mars/début avril [conjonction Mars/Saturne en Sagittaire] : statiquement tellurique et négatif pour le domaine militaire ou aérospatiaux ainsi que pour les secteurs industriels à risque.
  • Fin avril [conjonction Mars/Pluton en Sagittaire] : incline aux provocations
  • Fin mai [opposition Vénus/Saturne dans l’axe Gémeaux/Sagittaire] : régulièrement tellurique
  • De début juin à fin septembre [conjonction Mars (avec phase rétrograde)/Nœud Lunaire Sud en début de Capricorne] : Concerne tous les domaines. Toutefois, il s’agit d’une phase traditionnelle à false flags en tout genre et aux provocations guerrières (lire la notice : Saturne en Sagittaire). La dernière grande phase similaire durant laquelle Mars se trouvait conjointe au NS par 3 fois était en 1950, soit l’année de la Guerre de Corée. Notons qu’une autre phase, moins similaire, durant laquelle le NS était assez proche de Mars en phase rétrograde, avait été observée en 1967, soit l’année de la Guerre rituelle des 6 jours. Celle de 1933 était aussi négative pour l’Espagne puisqu’elle s’accompagnait de contestations contre le pouvoir central, sans compter les réactions vécues en Allemagne…
  • Fin octobre et fin novembre (conjonction Jupiter/Mercure à l’entrée du Scorpion) : Impulsions vers le religieux. Volonté d’en tirer financièrement profit.
  • Fin décembre (conjonction Jupiter/Antarès) : Menace les installations générant de la chaleur (centrales nucléaires entre autres).

Taches solaires : Diminution progressive observée, mais les taches n’ont pas encore totalement disparu. L’entame d’un conflit long durant ces phases est délicat puisqu’il ne pourra aller que crescendo si celui-ci perdure au moment de la reprise des taches solaires… Au niveau des situations séculaires précédentes, le climat hivernal était plus rude durant ce même cycle astral, bien que celui-ci était entrecoupé de périodes plus douces (par effet de compression thermodynamique) avec des vents souvent forts (épisodes tempétueux marqués avec Saturne en Sagittaire en raison des contrastes réguliers). Des précipitations pourraient même être plus abondantes en région méditerranéenne entraînant parfois des épisodes cévenols plus puissants si l’on se réfère aux précédents observés. Les matériaux seront plus altérés par le phénomène de météorisation et autres mouvements de terrains. Les séismes seront donc techniquement plus fréquents.

Des aspects énoncés l’an passé seront valables pour cette année également (puisqu’associés au cycle de Saturne en Sagittaire) : « Au niveau santé globale, la gorge, les bronches, les poumons (virus respiratoires, contaminations chimiques, bactériologiques, virales et/ou nucléaires), les organes génitaux (impliquant la baisse de la fertilité cyclique, surtout chez les hommes) sont concernés. De nouveaux vaccins efficaces seront produits, mais d’autres seront de véritables poisons. Popularisation de certaines injections à objectif « orwellien ». Diminution de l’espérance de vie à la naissance (lire le TIII de « L’Histoire secrète de l’astrologie » pour mieux comprendre cet aspect). Entrée dans un cycle d’accidents aéronautiques civils et militaires (avec pertes possibles de bombes nucléaires). Danger pour les entrepôts d’armements, les abris souterrains et les mines de charbon.  Affaiblissement de la résistance des barrages et crues dans les régions à barrages (dangers de submersion). Plus de précipitations durant les épisodes cévenoles statistiquement durant ce cycle. Crues torrentielles en montagne et coulées de boue plus puissantes d’après les précédents observés. Les laboratoires et centres nucléaires expérimentaux sont aussi concernés. Les risques relatifs au chimique et au nucléaire seront donc toujours présents cette année. Inutile de dire que des attentats auront encore lieu… Entrée dans un cycle « statistique » à séismes majeurs du Proche-Orient à l’Extrême Orient, ainsi que sur la côte Ouest d’Amérique du Nord (…). Moindre résistance des matériaux et fragilisation des édifices en général. Altération plus forte. » Ce cycle favorise également les risques dans le domaine des transports (tous les vecteurs sont concernés, soit aéronautiques, spationautiques, ferroviaires, maritimes, routiers, et même énergétiques).

Les pays jadis soumis au cycle de Mars (avec phase rétrograde)/Nœud Lunaire Sud en Capricorne avec présence simultanée de Saturne en Sagittaire étaient le Venezuela, le Mexique, l’Afrique de l’Est (Egypte, Ethiopie entre autres) et du Sud, l’Arabie « Saoudite » (actuelle), l’Iran, l’Est de l’Inde, le Bangladesh, le Cambodge, le Tibet, la Chine, le Sud de la Russie, la Turquie, la Syrie, l’Espagne (plus particulièrement les territoires frontaliers avec la France), la France, l’Allemagne, la Hongrie, les Pays-Bas, l’Angleterre, l’Est des Etats-Unis, le Canada (Québec en particulier). L’événement le plus marquant de ce précédent cycle était la bien nommée « Bataille des Nations »… Tout un programme “mondial” donc !

L’Iran et l’Arabie Saoudite, toutes deux nées avec Mars dans l’axe Cancer/Capricorne, sont bien évidemment concernées par le cycle aussi belliqueux que négatif de la rétrogradation de Mars accompagnée de celui du Nœud Lunaire Sud. Ce cycle conflictuel, qui s’exprimera notamment au cours du printemps et de l’été, peut s’avérer particulièrement décisif aussi bien au niveau géostratégique que spirituel. La pauvre Syrie ritualisée, bien que vidée stratégiquement d’une importante partie de sa population dans l’objectif de la désertifier en affaiblissant sa démographie par rapport à Israël (dont l’image sera aussi ternie), connaîtra encore des adversités (Mars natale se trouvera en opposition avec le point maximal de Mars rétrograde)… L’Irak vivra le retour de Mars rétrograde sur sa Saturne natale, ce qui est négatif pour ce territoire déjà meurtri. Cycle traditionnellement revendicatif dans les pays du Maghreb.

Les tensions verbales entre la Corée du Nord et les Etats-Unis (ainsi que ses alliés asiatiques) peuvent prendre une tournure matérielle dans la mesure où, comme pour la configuration natale de l’Arabie Saoudite, Mars se trouvera en opposition directe avec le cycle martial (printemps-été) à la position de Mars observée au moment de l’armistice de juillet 1953. Ce cycle est identique à celui de 1950 (correspondant au début de la Guerre de Corée). Tout le monde est prévenu ! Ne pas apaiser les tensions en favorisant la guerre plutôt que la diplomatie conciliante, en toute connaissance de cause, est purement et simplement un véritable crime contre l’humanité et la vie sur Terre d’autant plus que les domaines aériens et aérospatiaux militaires seront particulièrement sollicités (avec déploiement certain d’avions intercepteurs de missiles au-dessus des sites industriels et urbains stratégiques). Les False Flags (attentats sous fausse bannière) prendront progressivement, à partir du cycle de Saturne en Sagittaire, des formes de plus en plus virulentes (chimiques, virales, bactériologiques et nucléaires).

Les Etats-Unis d’Amérique vivront le retour du Nœud Lunaire Sud au lieu natal, de Mars sur Pluton et de Saturne opposée à Jupiter natale. Ces cycles ont toujours été associés à des affaiblissements cycliques de leur leadership. L’entité satanique peut voir son image ternie. Cela peut s’apparenter à un cycle d’atmosphère de panique, d’incertitude quant à leur capacité à relever les défis qui lui sont posés. La France peut quant à elle jouer un rôle de médiation, mais n’échappera pas aux adversités des autres nations qui tenteront de l’affaiblir. Cycle politique perturbant pour la « nouvelle » Allemagne. Idem pour la « nouvelle » Russie… Ses succès apparents d’aujourd’hui construiront toutefois ses défaites de demain (en raison de l’axialité de Jupiter). La Chine peut rompre des relations diplomatiques avec certaines entités étatiques et en nouer avec d’autres à contrecœur… Tensions frontalières possibles entre l’Inde et la Chine.

Durant le cycle de Saturne en Sagittaire, des pays peuvent décréter la mobilisation générale, voire des lois martiales (des black-out informationnels et/ou énergétiques liés à des “pannes” voulues peuvent être observés également durant ce même cycle). Cela peut même concerner des pays occidentaux.

Le nouveau cycle bankstérien va peu à peu prendre place avec des pseudo-krachs (véritables prises de bénéfices) en ligne de mire. Les peuples connaîtront à nouveau une vague de spoliation boursière comme jamais durant le cycle de Saturne en Sagittaire. Cela s’accompagnera de la hausse du coût des matières premières (dont le pétrole, le gaz et l’électricité bien évidemment) en générant des restrictions artificielles dans les domaines de consommation courante. Cette position de Saturne opposée aux Gémeaux associés au commerce est souvent synonyme d’opérations de hold-up bancaires ou boursiers et de sollicitations des états afin d’amplifier leur endettement (séparations de trésor d’états par privatisation). L’arrivée de Jupiter dans ce secteur l’an prochain accentuera cette tendance. Les jeux, les paris, la bourse (avec krachs artificiels) et leur gestion sont également concernés par ce cycle d’escroquerie. Les vols et les hackings financiers seront plus fréquents (voir l’article sur Saturne en Sagittaire). Volonté séparatiste et fragmentation des territoires plus fortes durant ce cycle. La religion sera plus que jamais un objet stratégique au service du politique. Les lieux de culte, les capitales cultuelles (Le Vatican, la Mecque et Jérusalem entre autres) se trouveront concernées par ce cycle déterminant exaltant les idéologies religieuses, le tout sur fond de messianisme alimenté par le rapprochement lent mais continu de Pluton en direction des premiers degrés du Capricorne (au cours de la décennie 2020).

En outre, c’est l’année où nul ne doit céder à la tentation du pire. Prôner l’apaisement et la pacification durant un tel cycle serait une première salvatrice (avec pour idée d’exploiter un tel « rush » énergétique pour le bien-être de tous) car celui-ci avait assurément donné, au regard des précédents, au moins une guerre majeure qui marqua l’Histoire…

Patrice Bouriche ©

22 Comments

  1. J’avais remarqué il y a quelques années que la concentration d’astres à 8°/9° était souvent source d’avaries maritimes. Il faudra voir si ce sera à nouveau le cas.

  2. Je suis pleinement d’accord avec la conclusion de Patrice : le pire n’est jamais sûr. Il en va de notre responsabilité de tous les jours de ne pas précipiter la fin du monde. L’humanité en a vu bien d’autres et le XXº siècle avait fort mal commencé (2 guerres, une crise mondiale, la grippe espagnole). En revanche, il faudra se préparer avec sérénité à la fin du monde tel qu’on le connait : surconsommation, pétrole accessible et bon marché, pollutions et contaminations croissantes… et peut-être même démocraties.

  3. C’est certainement la fin de la courte parenthèse du monde Unipolaire qui a commencé avec la conjonction Saturne/Uranus/Neptune dans le même signe du Sagittaire et qui a vu l’effondrement de l’Union soviétique.
    Depuis le grand krach de 2008 qui a eu lieu avec l’entrée de Pluton dans le Sagittaire, nous sommes dans une crise larvée ponctué de conflits locaux, avec un pic solaire lors des oppositions Jupiter/Pluton de septembre 2013 et de février 2014, crise syrienne pour la première, crise ukrainienne pour la deuxième.
    La jonction de Saturne avec Pluton devrait faire entériner le passage à un monde multipolaire, certes causé par la perte du leadership des états-unis mais surtout par l’avènement des nouvelles technologies qui échappent aux contrôles étatiques, rendent caduque la supériorité des armes conventionnelles et donnent aux petits les moyens de nuire aux grands.

  4. Mes meilleures vœux Patrice
    J’aimerais bien vous rencontrer à la foire du livre à Bruxelles, qui aura lieu à tours & Taxi du 22 jusqu’au 25 février 2018. C’est pour acheter votre dernier tome et éventuellement avoir des informations complémentaire sur l’astrologie sidéral… Comment établir son thème et interprété les signes et les astres. Sinon je viendrais un jour vous rendre visite à Paris sur rendez-vous.

    • Meilleurs vœux à vous également, merci !

      Les inscriptions pour cette foire sont clôturées depuis octobre de cette année. De plus, ce genre de salon est surtout réservé aux grosses maisons d’édition.

      Au niveau de l’astrologie “sidérale”, vous avez toujours la possibilité d’accéder à ces informations “complémentaires” par l’intermédiaire de la formation proposée par Skype (les consultations ne se faisant que par cet intermédiaire ou par téléphone).

      Amicalement.

  5. C’est exactement ainsi qu’il faut procéder (soit la stratégie du renversement cyclique), c’est-à-dire en exploitant le cycle similaire au déclenchement de la Guerre de Corée en 1950 qui se reproduira cette année pour boucler la boucle par une conclusion pacifique salvatrice en lieu et place d’un redémarrage guerrier destructeur ! De l’espoir.

    http://www.zonebourse.com/actualite-bourse/Les-USA-ne-peuvent-plus-attaquer-la-Coree-du-Nord-dit-Kim-Jong-Un–25736699/

  6. En Afrique du Sud, au moins 18 personnes ont trouvé la mort, et 254 bléssées, dans le déraillement d’un train qui a percuté un camion.

  7. Bilan prédictif déjà réalisé au 11ème jour de l’année :
    – Cycle traditionnellement revendicatif dans les pays du Maghreb : Révoltes en Tunisie.
    – Coulées de boue en zone montagneuse et tempêtes.
    – Séisme au Moyen-Orient (encore).
    – Multiplication des épisodes pluvieux en zone méditerranéenne.
    – Refroidissement : 2°C au Bangladesh, records d’enneigement dans les Alpes, océan glacé en Amérique du Nord, de la neige au Sahara, etc.
    – Accidents de transports énergétiques, de trains, etc.
    – Syrie à nouveau ritualisée par des frappes israéliennes, etc.
    – Echec spatial (satellite perdu).
    – Grippe majeure, etc.

    Et “Ce cycle est identique à celui de 1950 (correspondant au début de la Guerre de Corée). (…) Ne pas apaiser les tensions en favorisant la guerre plutôt que la diplomatie conciliante, en toute connaissance de cause, est purement et simplement un véritable crime contre l’humanité et la vie sur Terre”. Résultat : “des responsables nord-coréens qui “craignaient que les Etats-Unis ne soient déjà en train de préparer le champ de bataille pour une opération militaire contre le Nord”, a-t-il écrit mercredi sur le site respecté 38North.” Il ne faut jamais sous-estimer ce type de cycle piège. Les Nord-Coréens n’ont pas le choix… au risque du pire.

    https://fr.news.yahoo.com/cor%C3%A9e-rh%C3%A9torique-belliqueuse-trump-peut-%C3%AAtre-pay%C3%A9-074521337.html

  8. – De la neige et un froid inhabituel en Algérie et au Maroc.

    – Un avion de l’armée française intercepte un avion Air Algérie.

    • Cela confirme que les étoiles du Cancer influencent négativement les tankers (et autres installations pétrolières maritimes) lors du transit de Mars dans ce secteur. On peut donc désormais inclure l’impact des nœuds lunaires au niveau des étoiles de ce signe maritime dans la propension à faire survenir ce type d’événements tragiques (NS en 1991 avec la marée noire gigantesque dans le Golfe Persique).

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*