Saturne en Sagittaire (Novembre 2017 – Octobre 2020)

La présence de Saturne dans ce secteur stellaire est toujours synonyme avec une certaine récurrence de bouleversements internationaux marqués par leur caractère soudain. Les étoiles du Sagittaire gouvernent en effet la sphère des voyages, des relations  internationales, des déplacements physiques et virtuels (web), des transports en général. Outre les voyages physiques, le Sagittaire gouverne également les voyages d’idée et gouverne les idéologies politiques et religieuses. Saturne dans ce secteur tend à initier des vagues de prosélytisme d’inspiration messianique sur fond d’œcuménisme, notamment dans le monde judéo-chrétien. Cette configuration favorise également les Révélations dans la mesure où l’axe Gémeaux/Sagittaire se trouve associé à l’axe Mercure/Jupiter correspondant comme on pourrait le dire de manière allégorique aux « Messages du Divin ». Axe psychopompe, il incline les croyants au deuil puisque les messagers religieux Jésus et Luther décédèrent par exemple lorsque Saturne et les Nœuds Lunaires se trouvaient dans l’axe Gémeaux/Sagittaire (Saturne/Nœud Lunaire Nord en Gémeaux pour Jésus et Saturne/Nœud Lunaire Nord en Sagittaire pour Luther). Notons que Muhammad serait lui aussi décédé durant une conjonction Saturne/Nœud Lunaire Nord en Sagittaire si l’on se fie aux dates probables fournies par certains historiens. Ce cycle peut donc apparaître comme aussi bien implosif qu’explosif pour les trois monothéismes (Israélitisme, Christianisme et Islam) qui peuvent vivre durant cette période, entre autres traditionnelles tensions, le décès de personnalités religieuses importantes, et l’apparition de nouvelles.

Le Sagittaire, qui est le secteur céleste opposé à celui des Gémeaux, s’intéresse donc aussi bien aux questions relatives aux unions qu’à celles des désunions, notamment en raison de l’influence séparatiste ou émancipatrice de certaines étoiles (de Nunki à Rukbat). On observe en effet statistiquement que les volontés d’indépendance, de séparation avec d’autres entités étatiques ou supra-étatiques sont plus marquées durant les périodes de présence de Saturne en Sagittaire (vague de décolonisation de 1960, vague de séparation dans le bloc soviétique dans les années 1989-1990). Elle accélère la fragmentation des territoires et conduit certaines régions à tenter de nouvelles unions qui seront condamnées par le temps… L’action de chaque état, puissant ou non, à un impact sur les autres généralement plus important que durant les autres cycles. Au regard des précédentes situations, la présence de Pluton, couplée au Nœud Lunaire Sud et à Saturne, favorise l’émergence des courants politiques religieux dissidents contestataires ou réformistes, et peut donc nourrir la dimension conflictuelle des religions. Il faut en outre espérer que la concentration astrale négative en Sagittaire comprenant Saturne, le Nœud Lunaire Sud, Pluton et Jupiter, n’aboutira pas à des guerres que l’on pourrait associer facilement à la thématique de l’Apocalypse tant espérée par les sociétés occultes. Les cycles précédents avaient en effet conduit certains auteurs à évoquer le terme de “Jugement Dernier” pour évoquer les événements tragiques relevant de la sphère religieuse vécus lors de ces configurations…

Cette position de Saturne opposée aux Gémeaux associés au commerce est souvent synonyme d’opérations de hold-up bancaires ou boursiers et de sollicitations des états afin d’amplifier leur endettement (séparations de trésor d’états par privatisation). Les jeux, les paris, la bourse (avec krachs artificiels) et leur gestion sont également concernés par ce cycle d’escroquerie. Les vols et les hackings financiers seront plus fréquents. La tricherie dans les compétitions, les mensonges et autres manipulations médiatiques seront encore plus importants. False Flags et tentatives de coup d’Etat plus ou moins réussis toujours fomentés par une main étrangère peuvent donc avoir plus d’impact. A noter également une propension plus forte aux libérations symboliques d’otages ou de prisonniers politiques. Les technologies associées à l’holographie ainsi que celles assurant le contrôle mental des peuples seront de plus en plus banalisées. Notons que cette période est aussi propice aux apparitions ufologiques et autres « signes dans le ciel » qui peuvent parfois avoir des résonances religieuses.

Au niveau industriel, les industries chimiques, pharmaceutiques, automobiles, aéronautiques, ferroviaires, transporteurs (marchandises et d’armements), de vecteurs militaires (missiles, etc.), les producteurs et fournisseurs d’énergies (électricité notamment) sont négativement concernés par ce cycle (surtout entre les étoiles Kaus et la Voie Lactée). Cette période, au regard des précédentes, est aussi marquée par l’évolution des technologies des vecteurs spatiaux. Bien que de nombreux tests puissent être couronnés de succès, cette période peut être aussi marquée par des échecs dans ce domaine. Un cycle de déstabilisation et d’augmentation aussi importante qu’artificielle du prix du baril pétrolier peut être observé durant ce cycle, notamment lors du transit de l’axe du Nœud Lunaire Sud au niveau de la longitude de Saturne (c’était en effet le cas sur les quatre dernières situations ayant entraîné ce type de « phénomène »). La présence de Saturne dans l’axe de la Voie Lactée se trouve associé au gaz, aux contaminations aériennes, aux bactéries volatiles. Ce secteur explosif fait craindre des explosions accidentelles de matières dangereuses, de stocks d’armes de toute nature ou lors du transport de celles-ci. Elle peut aussi conduire à accomplir des tests d’armes surpuissantes susceptibles de mettre en péril un peu plus la vie terrestre. Des provocations aériennes peuvent aussi avoir lieu (avec des violations de l’espace aérien entre autres).

Couplé à une phase de diminution d’intensité solaire, ce cycle mutagène peut donner lieu au développement de nouvelles souches bactériennes, ainsi que de virus extrêmement mortels, qui tendent à frapper le monde animal, plus intensément certes lors de la reprise de l’activité des taches solaires. Les humains, durant ce cycle, seront donc plus sensibles aux organes du cou mais aussi des bronches dans un premier temps, puis les poumons dans un second (avec des virus respiratoires, contaminations chimiques et/ou nucléaires). Cette fragilité inhérente à la présence de Saturne en Sagittaire concernera également les ligaments (épaules/coudes, cuisses/genoux), entraînant une propension aux luxations et déchirures  sans que cela fasse bien évidemment loi. Les organes génitaux (impliquant la baisse de la fertilité cyclique, surtout chez les hommes) peuvent également subir les conséquences de ce cycle entraînant des malformations congénitales plus nombreuses (et une baisse de l’espérance de vie à la naissance des natifs de ce cycle). De nouveaux vaccins efficaces seront produits, mais d’autres seront de véritables poisons. Les virus seront donc plus puissants durant ce cycle et de nouvelles souches pourront encore apparaître aussi bien sur le plan physique (vivant) que virtuel (informatique). La popularisation de certaines injections à objectif « orwellien » sera aussi importante.  Dans la mesure où le Sagittaire gouverne le secteur de la médecine, il est certain qu’il impactera aussi bien les médecins que les patients notamment en raison de l’augmentation du « coût de la santé ».

Au niveau architectural, on constate que ce sont les villes dotées d’édifices religieux ou idéologiques hautement symboliques qui se trouvent perturbées par cette configuration. Elles peuvent être aussi bien impactées au niveau physique qu’au niveau de leur statut international. Si d’autres villes d’aura religieuse seront impactées (avec de potentielles destructions ou reconstructions comme celles déjà vécues par Rome dans le passé à la faveur de ce même cycle), il faut savoir que Jérusalem (Saint-Salomon donc) a déjà été impacté par ce cycle (avec la décision de Darius II de faire reconstruire le Temple). Ce cycle négatif est aussi valable pour les étudiants et les Universités en général. Au regard des précédents, les manifestations durant ces périodes peuvent prendre la forme de révoltes violemment réprimées. L’impact de ces mouvements de contestation sera toutefois moindre si le cycle d’affaiblissement du cycle des taches solaires se poursuit comme cela semble être le cas.

Les menaces d’incendie en zones urbaines ainsi qu’une moindre résistance des matériaux et fragilisation des édifices en général seront observées. Nous assistons aussi à l’entrée dans un cycle d’accidents aéronautiques civils et militaires (avec pertes possibles de bombes nucléaires). Ceci est aussi valable pour les entrepôts d’armements, les abris souterrains et les mines de charbon. L’affaiblissement de la résistance des matériaux en général et leur altération plus forte (déformation des sols et des édifices) conduisent à une moindre résistance des barrages (dangers de submersion plus importants). Cette faible résistance des matériaux peut donc rendre plus vulnérable la croûte terrestre aux interactions énergétiques (caractérisée par une plus forte sensibilité aux séismes et aux remontées magmatiques).

Patrice Bouriche ©

11 Comments

  1. Bonjour Patrice,

    Article qui résume un bon nombre de nos échanges de ces derniers mois.
    Au moment ou tu rédigeais ses lignes, j’ai passé une après-midi à la médiathèque ou j’ai ouvert un livre de jean claude barreau sur les racines de la France et son histoire jusqu’à nos jours.
    Je ne suis focalisé et documenté sur la délocalisation française de 1960-1962.
    Ces événements se sont déroulés sous une conjonction Jupiter-Saturne en Sagittaire. Je me demande si la période qui vient ne va pas sonner le glas des reliquats de l’ex-empire français.

    On peut aisément contempler aujourd’hui l’état de décrépitude, pour ne pas dire d’indifférence vis à vis des départements et territoires d’outre mer qui ne compte plus que pour leurs espaces maritimes stratégiques. Notamment lors des élections présidentielles qui a vu le front national explosé ses scores dans ses îles, et que dire de l’ouragan Irma qui a frappé Saint Martin et qui a mis a nu les dernières illusions concernant la bienveillance de la métropole vis à vis de ces îlots éloignés. D’autant que la nouvelle Calédonie aura son référendum en 2018.

    N’y a t-il pas là un cocktail explosif annonçant de nouvelles séparations douloureuses…
    Je fais bien sur référence à l’issue de la guerre d’Algérie dont les plaies ne se sont jamais refermés, bien que nos administrateurs n’ont pas manquer d’ingéniosité sur ce plan pour étouffer le souvenir de cet tragédie sous le boisseau… Pourtant ses plaies risquent bien de se ré-ouvrir avec les retours cycliques des années qui viennent, et des bouleversements qui s’annonce sur toute la région extra-méditerranéennes

  2. Bonjour Florian,

    Il est vrai que la Nouvelle Calédonie a vécu le même cycle que celui de l’AOF et de l’AEF. Si nous nous appuyons sur le cycle vécu par l’Algérie avec la présence de Saturne en Sagittaire, il s’agissait de situations conflictuelles (mouvements, manifestations et guerres). Ce fut aussi un cycle tellurique majeur pour l’Afrique du Nord. La présence de Saturne dans l’axe “Gémeaux”/Sagittaire fut le théâtre pour la région de grands séismes (Agadir en 1960 et Alger en 2003). Il s’agit donc d’un cycle potentiellement déstabilisateur qui s’annonce pour l’Algérie et le Maroc aussi bien en surface qu’en profondeur.

    On voit que le processus de fragmentation autonomiste ne touche pas que l’Afrique ou l’Océanie puisque nous vivons en Europe des référendums sur cette thématique. Le phénomène est donc d’ordre global… Ne parlons pas de la fragmentation de l’Irak, et du Proche et Moyen-Orient en général ! Cette volonté séparatiste s’exprime plus concrètement depuis le passage de Saturne au niveau des étoiles du nuage de la Voie Lactée (Serpentaire) et trouvera son issue lorsque Saturne se trouvera dans le secteur Sagittaire.

  3. Je me suis trompé de mot sur la ligne 4, il ne s’agit pas de “délocalisation” mais de “décolonisation”, toujours cet facheuse tendance à ne pas bien relire mes écrits.

    La volonté séparatiste est le résultat d’un demi-siècle de promotion de l’individualisme qui a engendrée la tribalisation des rapports humains et le phénomène s’est accéléré et internationalisé ses 10 dernières années avec l’accès aux nouvelles technologies de communication. Les individus commencent logiquement à se demander si leurs intérêts ne seront pas mieux pris en compte dans des structures étatiques plus réduites et offrant une gamme de choix de vie plus valorisante que les vieux carcans nationaux et leurs lois centralisés rédigé par des bureaucrates de carrières.

    Tout cela rappelle l’avènement de la révolution luthérienne 500 ans auparavant, sous des configurations astrales similaires. Ici le carcan à dépasser, c’était l’emprise de l’église incarné par des théologiens de carrières. Le carburant, c’était les nouvelles découvertes issue des aventures maritimes qui ont bouleversé le rapport du croyant au monde.

    La dépendance des humains et de leurs œuvres en rapport à la course des astres n’est plus à démontrer. Avec à chaque fois l’illusion, que les changements opérés permettront au genre humain de s’extraire de cet dépendance aux fatalités résultant de sa pauvre condition terrienne au sein d’un univers complexe et inaccessible. Cela fait 6000 ans que ça dure, mais tant qu’il a de la vie, de la matière à exploiter et de la main d’oeuvre docile à manipuler, essayons, rien n’interdit d’essayer…

  4. Bonjour Patrice,
    Il faut rappeler, qu’il y a 30 ans,précédent cycle de Saturne en Sagittaire, c’était la chute du Mur de Berlin, sous une conjonction Uranus/Saturne/Neptune.
    Il peut aussi y avoir de bonnes nouvelles sous ce cycle.
    Il se produira une éclipse de Lune tout à fait exceptionnelle le 26 décembre 2019, avec un gros amas planétaire : Mercure 0 Sagittaire, Soleil/Lune 9 Sagittaire, Noeud Sud 13 Sagittaire, Cérès 20 Sagittaire, Saturne 25 Sagittaire et Pluton 27 Sagittaire.
    Impossible qu’un tel amas ne produise pas des effets d’une très grande ampleur, soit sur le plan financier, soit sur le plan religieux (et pourquoi pas les deux)

  5. Saturne cyclique pour la découverte de cavités au scanner (technologie associée au Scorpion) à l’intérieur de la Pyramide de Khéops.

    Fin septembre 1987 (Saturne 21° Scorpion) : http://articles.latimes.com/1987-09-28/local/me-6884_1_cheops-pyramid

    Début novembre 2017 (Saturne 29° Scorpion avec Shaula) :
    https://www.courrierinternational.com/video/en-video-une-immense-cavite-decouverte-dans-la-pyramide-de-kheops

    Après Sargas, le “Sage” Iter…

    • Premier coup de pioche en décembre 1987 avec Saturne/Shaula effectivement ! Octobre 1876 fut le théâtre de la première tentative de construction du tunnel sous la Manche avec Jupiter en Scorpion.

  6. Inauguration du plus grand tunnel routier du monde, soit le Tunnel de Lærdal, avec la présence de Saturne en Taureau (opposé donc au Scorpion) le 27 novembre 2000 (Nouvelle Lune en Scorpion par ailleurs).

    https://no.wikipedia.org/wiki/L%C3%A6rdalstunnelen

    Quant au plus grand tunnel ferroviaire du monde, à savoir celui du Saint-Gothard, il fut ouvert à la circulation au moment d’une conjonction Soleil/Saturne en Scorpion (11 décembre 2016).

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Tunnel_de_base_du_Saint-Gothard

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*