Décathlon – Les Recordmen confirment les mythes grecs d’Hercule et des Dioscures

De toutes les compétitions, le Décathlon reste l’épreuve la plus complète des Jeux Olympiques et de l’Athlétisme en général. Les Jeux Olympiques, nés en Grèce, auraient été fondés, selon l’une des versions du mythe, par Hercule. Ceux-ci furent même présidés par Castor et Pollux, les jumeaux aussi connus sous le nom de Dioscures. Pour rappel, les étoiles principales d’Hercule se trouvent situées au niveau des longitudes de la constellation du Scorpion tandis que celles des Dioscures appartiennent à la constellation des Gémeaux.

Après avoir étudié les cartes du ciel des 24 recordmen du Décathlon, compétition composée de 10 épreuves (4 courses [le 100 m, le 110 m haies, le 400 m et le 1 500 m] – 3 sauts [en longueur, en hauteur et à la perche] – 3 lancers [du poids, du disque et du javelot]), il s’est avéré que ce sont effectivement les constellations situées au niveau d’Hercule (soit le Scorpion) et des Dioscures (soit les Gémeaux) qui se trouvent les plus pourvues en astres. A noter que les sept astres traditionnels (Soleil, Lune, Mercure, Mars, Vénus, Jupiter et Saturne) ont été pris en compte pour les besoins de l’étude !

On constate dans les détails que le signe le plus occupé par Vénus et Mars est celui des Gémeaux (respectivement 6 et 4), en particulier au niveau de la géante rouge Betelgeuse. Si le Scorpion est occupé par 4 Vénus et 3 Mars (comme le recordman actuel Ashton Eaton, né avec Mars conjointe à l’étoile Antarès), aucun des décathloniens ne possède l’un de ces astres énergétiques au niveau de la constellation du Sagittaire ! Précisons également que l’axe Lion/Verseau est le plus faiblement pourvu en Mars (2).

Ainsi, la concentration des planètes dans les secteurs stellaires associés longitudinalement à Hercule/Scorpion (dont l’étoile principale Ras Algethi se situe à 21° Scorpion) et aux Gémeaux démontre que les anciens astrologues délivrèrent, à travers le mythe des Jeux Olympiques, une allégorie sidérale relative à la puissance physique des personnes nées sous ces secteurs dans la mesure où celles-ci manifestaient les qualités de champions complets !

Bien évidemment, cette démonstration se trouve perdue avec le zodiaque saisonnier (celui utilisé pour les faux horoscopes faisant débuter le Bélier fictif au 20/21 mars) puisque ce serait le Cancer et le Sagittaire, non associés aux mythes olympiques précités, qui se trouveraient les plus représentés…

Patrice Bouriche ©

3 Comments

  1. Rappelons que celui que l’on nommait Superman avait la Lune à 19° Scorpion (secteur d’Hercule) et Mars à 24° de ce même signe. Sa Lune opposée aux cervicales eut hélas raison de lui…

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*