Saisonnologie – Définition d’un mot qui a aussi sa place dans le dictionnaire…

Hits: 218

La grand-messe annuelle des nouveaux mots introduits dans le dictionnaire apporte toujours son lot d’originalités, souvent sans grand intérêt intellectuel à l’instar de “bolos” et de “beuh”. Nos académiciens auraient pu s’intéresser à un “art” souvent confondu avec l’astrologie et qui porte le nom de “saisonnologie”. Voici pour vous, en exclusivité, les définitions des mots “saisonnologie” et “saisonnologue” afin de bien distinguer ce qui se trouve du ressort de l’astrologie (Fagan, Dorsan, Bouriche, etc.) de ce qui ne l’est pas (Teissier, Barbault, Hass, etc.) :

SAISONNOLOGIE n.f

Etym. 2005 – du latin sationem « saison » et du grec logos « discours », soit « le discours sur les saisons ».

Art supposé prédictif considérant les saisons climatiques de l’hémisphère boréal comme susceptibles de déterminer le tempérament et d’orienter la destinée des hommes à la naissance, y compris ceux nés dans l’hémisphère austral, en ayant notamment pour support des signes saisonniers inspirés des signes astrologiques.

Note. La saisonnologie inventée par les Persans au IXème siècle se trouve confondue à tort avec l’astrologie par le grand public dans la mesure où cette technique prétendument prédictive s’appuie sur les douze signes du zodiaque. Les saisonnologues, contrairement aux astrologues qui respectent les dispositions stellaires comme aux origines de l’astrologie, font débuter fictivement le zodiaque le jour du printemps de l’hémisphère nord par le Bélier, sans que les espaces occupés par les signes ne correspondent aux étoiles qui leurs sont associées (ex : Aldebaran, l’étoile de l’œil du Taureau, se trouve dans le signe saisonnier des Gémeaux).

Abusivt. Astrologie (tropicale).

SAISONNOLOGUE n.

Etym. 2005 – du latin sationem « saison » et du grec logos « discours », soit « discourir sur les saisons ».

1. Personne pratiquant la saisonnologie ou l’horoscopie saisonnière en faisant débuter le signe du Bélier fictif le 21 mars, jour du printemps dans l’hémisphère nord.

2. Horoscopiste saisonnier ou saisonnière usurpant le titre d’astrologue pour tromper les clients soucieux de connaître leur avenir à partir des étoiles de naissance.

Citation. « Un enfant né au début du printemps est du signe astrologique Bélier. On considère donc qu’il a instinctivement un tempérament printanier, qui se manifeste par un appétit de vivre, une certaine spontanéité et une certaine intrépidité. Il est supposé avoir hérité des caractéristiques de la période qui l’a fait naître. » Alain DE CHIVRE (in L’Obs – 27/03/2015)

Abusivt. Astrologue (tropicaliste).

1 Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*