Un nouveau choc pétrolier inévitable pour 2013 ?

Hits: 459

La deuxième partie de l’année 2013 sera le théâtre d’un nouveau cycle Saturne/Nœud Lunaire qui constitue l’élément déclencheur de l’explosion du cours des prix du pétrole. Celui-ci fut à deux reprises le détonateur d’un choc pétrolier (1979 et 1991) et, à une seule reprise, d’un contre-choc pétrolier (2002).

Cette période, comme les précédentes, peut donner lieu à un pic majeur du cours du baril de brut susceptible de provoquer un nouveau choc pétrolier, si l’on s’appuie sur la régularité cyclique du phénomène (5 ans et 9 mois en moyenne au rythme de deux chocs pétroliers suivis par un contre-choc) comme le montre le graphique ci-dessous :

Voici les périodes cycliques depuis le premier choc pétrolier:

Saturne/Nœud Lunaire Sud : 1973-1979 (5 ans 10 mois) [1er choc pétrolier]

Saturne/Nœud Lunaire Nord : 1979-1985 (5 ans 6 mois) [2nd choc pétrolier]

Saturne/Nœud Lunaire Sud : 1985-1991 (6 ans 1 mois) [3ème choc pétrolier puis contre-choc]

Saturne/Nœud Lunaire Nord : 1991-1997 (6 ans) [Guerre du Golfe]

Saturne/Nœud Lunaire Sud : 1997-2002 (5 ans 4 mois) [rétablissement des quotas après la chute]

Saturne/Nœud Lunaire Nord : 2002-2007 (5 ans 5 mois) [récession liée aux attentats du 911]

Saturne/Nœud Lunaire Sud : 2007-2013 (5 ans 11 mois) [(3ème ou) 4ème choc pétrolier]

Saturne/Nœud Lunaire Nord : 2013-2019 (6 ans) [(4ème ou) 3ème contre-choc ou 5ème choc pétrolier, voire les deux à la suite ?]

Saturne/Nœud Lunaire Sud : 2019 à … [(5ème ou) 6ème et ultime choc ou récession ?)

Si le quatrième choc de l’automne 2007 était le fruit des menaces insistantes d’une intervention militaire US en Iran, celui de l’automne 2013 pourrait résulter de l’intervention matérialisée dans ce pays. Le détroit d’Ormuz constitue en effet le point le plus énergétique de la planète et il est certain que la concentration massive actuelle de forces aéronavales US laissent présager le pire pour les mois à venir. La présence d’un tel alignement dans le signe de la Balance (14°), siège de l’exaltation de Saturne, sera une première à observer d’autant plus que le Nœud Lunaire Nord, Rahu, est comparé en Inde à Saturne (effet d’annulation ou d’amplification du cycle haussier du cours du pétrole). La survenue d’un contre-choc au moment de l’automne 2013 pourrait être, dans ce cas de figure, envisageable puisque résultant d’une configuration astrale inédite qui s’affranchit du cycle classique de deux chocs à la suite suivis d’un contre-choc. Outre la possibilité d’un scénario inédit, il est certain que cette période du second semestre 2013 sera le théâtre d’une oscillation majeure du cours du pétrole brut. Que son prix atteigne un point haut ou un point bas, l’oscillation du cours sera selon toute vraisemblance historique, conduisant à parler de situation de choc ou de contre-choc.

Aussi faut-il s’interroger sur ce qui déclenche ce phénomène ! Doit-on trouver les origines de ce cycle dans la nature « alchimique » de l’énergie fossile en question (couleur noire du pétrole rattachée à Saturne), à des phénomènes géophysiques ou à une combinaison d’interactions capable de régir les cours de cette énergie ? Notons que le cycle du cours de l’or tend à suivre celui du pétrole (le Soleil rattaché à l’or était aussi appelé l’étoile de Saturne !).

L’année 2019, également théâtre de ce cycle Saturne/Nœud Lunaire, sera celle de la transition, du dernier round semble-t-il de cette énergie. Les années qui lui succéderont seront déterminantes pour l’avenir de cette énergie aujourd’hui encore imposée par les tenants du pouvoir mondial comme incontournable et irremplaçable. Il s’agit du cycle le plus redoutable puisqu’il se produira durant un contexte géopolitique lourd. A moins que les jachères pétrolières irakiennes, iraniennes, canadiennes ou polaires (Arctique et Antarctique) ne viennent prolonger cette mortifère spéculation…

 

Patrice Bouriche ©

 

Article en lien :

http://www.vrai-zodiaque.fr/wordpress/2008/04/19/la-hausse-du-prix-du-petrole-etait-bel-et-bien-previsible-par-l%e2%80%99astrologie-siderale/

12 Comments

  1. Slt Patrice !

    Ton étude sur la fin de pétrole est maintenant exhaustive. Cependant existe-t-il une corrélation astrologique entre la fin du pétrole et la fin du charbon ( autre énergie fossile par excellence du XIXème siècle ) ?
    SI l’on compte le charbon, le pétrole, l’uranium comme énergie fossile, le sort funeste de toutes ces énergies serait complet dans deuxième moitié des années 2020 !
    Et qui dit fin des énergies fossiles, dit fin de la suprématies des élites du monde actuelle !

  2. Afin de calculer la fin de cycle d’une énergie, il faudrait connaître d’abord son point de départ…

    L’idée d’une fin de la suprématie des élites est utopique. Leur pouvoir sera moins visible, mais leur puissance en sera d’autant plus grande. Les énergies fossiles pourront disparaître, mais l’énergie essentielle, l’agro-alimentaire, sera toujours lucrative et sous contrôle. La faim restera toujours la plus puissante des armes !

  3. Si il y aura un choc, il ne sera pas si grand que ça, car pour augmenter le prix, il faut une demande, mais pendant une récession, la demande baisse, donc oblige les spéculateurs de baisser le prix. Les moutons ( nous) sont déjà tondus jusqu’à l’os, donc c’est difficile de les tondre encore plus, il vont faire du covoiturage, vont prendre le vélo, vont moins acheter, voilà mon pronostic … ;-/
    Amitiés et merci pour tout ce que vous partagez avec nous .

  4. Je serai un peu plus réaliste puisque, pour légitimer un événement de grande ampleur, il faut lui trouver des raisons mondiales.

    Le Japon ne produira plus d’électricité à partir de ses centrales nucléaires dès le mois d’août (ce qui prouve qu’un pays qui compte deux fois plus d’habitants qu’en France est capable de se passer de 55 réacteurs nucléaires!) et sa demande est et sera compensée dans un premier temps par… les centrales au fioul! Le développement de l’Inde, de la Chine et la demande d’un pays hyperindustrialisé comme le Japon ne feront qu’exploser la demande, le tout dans un contexte géopolitique très tendu.

    Uranus se trouve en ce moment en Poissons, comme lors du déménagement de Rome à Constantinople. Est-ce le bon moment pour déménager en catimini Tokyo devenue trop radio-toxique vers Osaka ? C’est ce qui se passe dans tous les cas en ce moment sans que nos médias serviles n’en parlent… Avec 58 réacteurs en France, la probabilité de vivre le même type de catastrophe est du ressort de la certitude si rien est arrêté à temps.

    Amitiés et merci pour votre fidélité.

  5. Bonjour, C’est très interessant ces corélation noeud lunaire saturne et crises pétrolière.
    Que pensez vous des energie libres pour le remplacement du pétrole et l’émancipation des peuples par rapport à cette denré. Uranus en Belier ne pourrait pas aussi signifier un renouveau energetique, un bon en avant avec les technologie offrant les energies libre(type Ecat, moteur à aimant, moteur à eau et hydrogène…) et Neptune en poisson donnerait suffisement d’ouverture spirituel et de foie pour accepeter enfin ces energie universel nous entourant? Merci pour vos réponses.

  6. Bonsoir,

    Je pense que vous fonctionnez avec le zodiaque tropical. En sidéral, les configurations annoncées se feront au milieu de la décennie 2020/2030. Il est fort possible de voir, dans le meilleur des mondes, émerger ces technologies idéales. Néanmoins, notre état général de santé, pour la majorité des humains, ne nous permettra pas de l’apprécier. Le mal aura été fait.

  7. A lire dans les TAM 2013 :

    http://www.vrai-zodiaque.fr/wordpress/2012/12/30/tendances-astrales-mondiales-2013/

    “La dimension énergétique sera donc mise en avant durant cette période, notamment au sujet du pétrole qui orientera, une nouvelle fois, tous les regards puisque ses variations marqueront un point déterminant de son cours : deux chocs pétroliers ont eu lieu lors de cette conjonction et un seul a été l’objet d’un contre-choc [peut-être lié à l’opposition à Pluton ?]. Toujours est-il que cet aspect a donné lieu à des interventions militaires massives au Proche et Moyen-Orient durant ce cycle ainsi qu’à des manifestations sociales. Comme chacun sait maintenant que son cours peut-être altéré durant ce cycle, il serait intéressant de voir notre élite planétaire intervenir pour annihiler ses effets et ne pas interférer trop négativement sur les classes moutonnières.”

    “A noter que la rencontre d’un nœud lunaire et d’un astre de dimension négative durant l’automne peut menacer l’équilibre économique mondial. (…) Cette configuration est donc à surveiller afin de ne pas spéculer inutilement au détriment de l’économie-monde (les cours de l’or et du pétrole connaîtront en effet des variations très importantes durant cette période).”

    Comme prédit, les oscillations des cours du baril de brut sont fortes en cette année 2013. Le choc pétrolier aura bien lieu vers la fin de l’été et durant l’automne, soit sous forme de hausse des cours, soit sous forme de baisse, donnant lieu à un choc inversé que l’on appelle contre-choc. Les spéculateurs auraient-ils accepté à la lecture de cet article de ne pas spéculer durant cette période au détriment des peuples en cette année et ce à la faveur de l’alignement NN/Saturne dans le signe de la justice, la Balance ?

    Cette décision permettrait de donner lieu à une situation inédite au niveau du cycle des cours du pétrole. Alors que nous avons vécu jusqu’ici 2 chocs pour un choc inversé (contre-choc), une baisse des cours à cette période serait une première puisqu’on aurait à vivre, pour la première fois, un choc suivi d’un contre-choc. Ceci démontrerait que les Hommes ont le choix de leur destin et peuvent surpasser l’instinct astral.

    Cela dit, tout reste suspendu au contexte géopolitique de cette période au proche et moyen-orient car il faut savoir que les cycles des nœuds lunaires combinés à ceux de Saturne rythment le sort des gens de la Pierre de Saturne, soit de la terre d’Islam depuis l’an 622…

  8. C’est à croire qu’ils souhaitent précipiter la hausse des cours en correspondance avec les cycles. Quand les humains trouveront-ils le moyen de se détacher des cycles astraux universels ?

  9. Personne n’aurait anticipé selon les économistes la chute des cours du pétrole…

    Regardez le graphique que j’avais réalisé ci-dessus en février 2012 qui vous montre pourtant que Patrice Bouriche, donc un astrologue, avait bien anticipé l’effondrement des cours du pétrole pour le cycle 2014-2015, succédant donc au pic lié au plus fort des risques d’intervention militaire occidentale en Syrie et de la crise ukrainienne d’automne 2013 à l’hiver 2014…

    Les saisonnologues tropicaleux kéviniens n’avaient quant à eux rien vu venir… comme d’habitude…

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*