La hausse du prix du pétrole était bel et bien prévisible avec l’astrologie sidérale

Hits: 801

Voici un article que j’avais écrit en juillet 2006 et qui fut pris à la légère, voire complètement tourné au ridicule lors de sa parution…

Pétrole – A quand la fin ? 

L’énergie N°1 qui fait fonctionner les sociétés humaines depuis plus de 140 ans est en train de péricliter. Le pétrole a révolutionné l’humanité en offrant de multiples possibilités et a contribué au développement, aux avancées technologiques majeures. Il est évident que la période des années 2019-2022 constituera un tournant majeur au niveau des énergies car elle marquera la fin de l’Ere du pétrole. Entre temps, certains signes astronomiques caractéristiques auront pu signifier très clairement la survenue de chocs pétroliers. Le prochain choc, majeur, pourrait éclater durant la seconde partie de l’année 2007…

1692, Denis Papin met en application pour la première fois sa machine à vapeur à pistons qui va révolutionner l’usage des énergies (Neptune 27° Verseau).

1857, Bucarest devient la première ville du monde éclairée grâce au pétrole annonçant la fin progressive de la vapeur dans les industries (Neptune 27° Verseau). C’est la naissance de l’Ere du pétrole!

Carte du ciel du début de l’Ere du pétrole (première exploitation industrielle du pétrole – 9/9/1857):


2022, une nouvelle énergie se substitue largement au pétrole (Neptune 27° Verseau).

Carte du ciel de la fin de l’Ere du pétrole (2022):

Ces cycles scientifiquement démontrables confirment ce que les experts annoncent depuis des années: le déclin du pétrole durant la décennie 2020-2030. Le début de la première décennie correspond à des bouleversements géostratégiques majeurs qui instaureront un nouvel ordre mondial. Dès 2022, de nouveaux vecteurs plus performants seront utilisés et offriront de nouvelles possibilités.

Cette configuration astale particulière (Neptune 27°) nous fait interroger sur l’influence que peut avoir un seul astre positionné sur un unique secteur céleste. Pourquoi Neptune? Pourquoi le Verseau?

Ainsi, depuis l’an 785 av-JC, nous savons que Neptune trouve son siège d’exaltation (pleine puissance) à 19° de la constellation du Verseau. Par ailleurs, le 27ème degré du Verseau correspond au point équidistant séparant les extrémités de l’Océan céleste (de Capricornus à Cetus) que les sumériens avaient localisé en tant que symbole diluvien.

Le Verseau (verseur d’eau), constellation rattachée traditionnellement aux progrès, à l’innovation, aux nouvelles technologies (avec les deux autres signes situés en trigone) prend toute sa signification lorsque Neptune (planète des fluides « énergétiques », des idées, mais aussi des propulsions et des voyages) s’y trouve. Rien de plus naturel donc que lorsque Neptune se trouve dans ce secteur, des innovations concernant les énergies de propulsions révolutionnent le devenir des sociétés humaines.

Cependant, en attendant 2022 et l’Ere de transition énergétique, nous allons vivre des situations chaotiques liées à l’énergie pétrolière. Inutile de faire le thème de cette énergie fossile cependant pour connaître les soubresauts futurs…

En effet, lorsque l’on observe les cartes du ciel d’octobre 1973 (année du 1er choc pétrolier), celle de février 1979 (date du second choc pétrolier) ou celle de janvier 1991 (date du 3ème choc pétrolier), il faut s’attendre à ce que le second semestre de l’année 2007 soit lui aussi une période trouble propice à un tel choc.

Carte du ciel de 1973 (1er choc pétrolier):


Carte du ciel de 1979 (2nd choc pétrolier):


Carte du ciel du potentiel quatrième choc pétrolier (septembre-octobre 2007):

Dans les 4 cas, Saturne s’est retrouvé en conjonction avec un noeud lunaire (Nord ou Sud) :

– 1973 (Saturne / Noeud Sud)

– 1979 (Saturne / Noeud Nord)

– 1991 (Saturne / Noeud Nord)

– 2007 (Saturne / Noeud Sud)

Dans les 4 cas, les chocs pétroliers ont été liés à des conflits majeurs ou des changements de pouvoir au Proche et Moyen-Orient.

Autant dire qu’en 2007, il y aura sans nul doute des événements majeurs qui feront « booster » les prix du pétrole. La présence de Jupiter dans les premiers degrés du Sagittaire fin 2007 (constellation des transports, des voyages) laisse augurer des difficultés particulières au niveau des déplacements (approvisionnement ou surcoût important?). Autant dire que l’hiver 2007-2008 risque de ne pas être une partie de plaisir au niveau des énergies et des transports…

De fait, il vaut mieux que les sociétés prennent les devants dès aujourd’hui avant que la crise n’éclate… En tous les cas, en attendant le grand « peak oil », tout le monde est prévenu!

P.S: Le bond du pétrole a bel et bien débuté en septembre 2007 avec un baril à plus de 80 dollars.

http://coursdeses.files.wordpress.com/2007/11/petrole-dna.jpg

Nous sommes aujourd’hui à un baril atteignant plus de 115 dollars… et ce monde de vie chère n’est pas fini… (future conjonction Nœud Nord / Neptune fin avril 2008 suivie de la conjonction « pestilentielle » de Mars et de Saturne en Lion tant redoutée par les sumériens pour début juillet 2008).

Ajout du 26/09/2011 :

A l’heure où le coût des matières premières augmente de manière artificielle (accès bankstéristique aigu), on ne peut que craindre le pire pour le début de l’automne 2013 avec une conjonction Nœud Nord/Saturne au cœur de la Balance laissant augurer un nouveau choc pétrolier. Ce choc sera un petit avant-goût de celui de 2019 qui sera beaucoup plus long et chaotique. L’année 2019 sera une année très critique sur de nombreux plans et le pétrole en sera l’un des points les plus importants.


Patrice Bouriche
©

1 Comment

  1. Bonjour Patrice,

    C’est en tombant sur cet article que j’avais découvert ton site, et suite à mes recherches récentes, je voudrais éclaircir un sujet qui me passionne, celui du pétrole et le devenir des énergies.

    Tu as mis en évidence la corrélation des chocs pétroliers avec les cycles Saturne/Nœud lunaires, l’année 2019 sera décisive avec la conjonction Saturne/Nœud Sud sur Pluton.

    Les turbulences à venir se font déjà sentir avec les difficultés des majors du pétrole qui n’arrivent pas à augmenter leur production malgré un triplement de leurs investissements entre 2003 et 2013 et la dégringolade récente des prix ne va rien arranger ( retardement des projets extrêmes et couteux).

    La révolution industrielle lancée sous le grand triangle de 1769-1776 (Uranus-Neptune-Pluton) d’abord en fin de signe de FEU à permis l’extension de la machine à vapeur, mis en application en 1692, puis au passage de cet configuration en signe de TERRE, l’essor du charbon, un demi-cycle neptunien plus tard, en 1859, débutera l’ère du pétrole.

    Avec le nouveau triangle de 2022-2028, nous aurons à nouveau une révolution énergétique, mais je ne crois pas à l’utilisation à grande échelle de l’énergie solaire (AIR, FEU).
    Avec le zodiaque tropical, nous avons Uranus en Gémeaux (AIR), Pluton en Verseau (AIR) et Neptune en Bélier (FEU), donc de ce point de vue, l’avenir dorée des énergies renouvelables me paraisser évident.

    Mais avec le zodiaque sidéral et la précession des équinoxes, ça change tout, on se retrouve avec les mêmes planètes dans les mêmes signes de TERRE comme dans les années 1770 mais avec cette fois Neptune en signe d’EAU ( énergies marines ) donc l’exploitation du sous sol devrait continuer mais avec le passage d’une exploitation du manteau terrestre à celui des fonds marins.

    Donc ma conclusion est qu’après avoir épuisée les énergies fossiles, l’humanité continuera sa fuite en avant en pillant le dernier endroit non exploré LES ABYSSES.

    A noter que le début du nucléaire et l’exploitation à grande échelle du pétrole a eu lieu lors d’un petit et cours triangle entre ces trois planètes en 1945.

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*